Aprilia Tuono 660

Aprilia Tuono 660 en test

Rasoirs à caractère typiquement italien

Aprilia Tuono 660 FrontansichtPhotos : BikeReview.info

Magnifique, aprilia Tuono 660 est une vraie Italienne. Avec des angles et des bords, à cause de quelque chose de diventif, mais toujours avec le caractère et jamais à volonté. C’est ainsi que nous voulons des motos, pas un seul, mais une déclaration pure: #be a racer !

Les tunos d’Aprilia existent depuis 2002. La recette est toujours la même: on construit un coureur (en l’occurrence la RS 660), on enlève le revêtement et on augmente et on élargit le guidon - le vélo nu appelé Tuono est prêt. Cela ne traduit d’ailleurs pas le thon (salutations à 1000PS Zonko), mais le tonnerre. Et c’est exactement ce qu’elle a l’air, mais plus tard. Nous ne pensons d’ailleurs pas que le Tuono 660 soit un véritable vélo nu, et que le revêtement semi-coque et le disque de bikini sont un peu trop présents. Mais ça n’a pas d’importance, elle a l’air incroyable - grâce aussi au disque de bikini et au demi-plat !

C’est comme ça qu’elle se tient

Le couloir autour de la moto offre de belles vues sans exception. Cadre de pont magnifique, belle oscillation à deux bras et un design de lampe attrayant à l’avant et à l’arrière. Le tout est garni de jantes rouges éclatantes et d’un pot d’échappement muet ainsi que d’un réservoir large et vers le bas, mais mince. Cela rappelle le MT-09 de Yamaha, mais c’est en quelque sorte plus italien à l’Aprilia. Design vous pouvez arrêter les Junx et les filles de Noale.

Ok, mettons-nous sur le Tuono 660. Bien que la machine soit assez petite selon la fiche technique (empattement de seulement 1,37 m), Dietmar dispose d’un espace suffisant avec ses 1,84 m. Vous vous asseyez plutôt que sur la machine, la position assise est streetfighter-like debout. Les repose-pieds sont un peu hauts, mais pas aussi haut et en arrière que la RS 660. La machine ne pèse que 183 kg (plein de ravitaillage !) et peut donc être super facile à classer. Sur le confort social, nous préférons porter le manteau du silence - ce n’est pas si génial. Mais qui, s’il vous plaît, achète une Aprilia pour se balader confortablement à deux dans la région? Après tout, sur la machine, il y a aussi « Aprilia Racing » et non « Aprilia Komfort-Reiserei ». Volker, descends vite, je veux y aller.
LenkerCockpitMotor

Je veux qu’elle le fasse.

Le Tuono 660 dispose d’un écran couleur TFT assez petit, qui semble également un peu léché. Il y a Ride by Wire et cinq modes de conduite, dont trois sont destinés à la route et deux au circuit. Un mode routier s’appelle « Individual » et il tient ses promesses: on peut régler cinq paramètres: puissance, traction, frein moteur, Wheelie-Control et ABS. Pas mal pour un vélo nu de classe moyenne. En série, il y a aussi un régulateur de vitesse ( !), en option il y a aussi un multi-axes IMU pour le contrôle des inclinaisons.

Aprilia est également en plein essor pour le système de freinage. Les Brembos à l’avant et à l’arrière fonctionnent parfaitement et avec le faible poids de tuono jeu facile. Le frein est mordant et bien dosable, la machine est sur commande si elle doit l’être.

D’ailleurs, la protection contre le vent de la petite tranche de bikini fonctionne étonnamment bien. Le casque est sans tourbillon complet dans le vent et les épaules et le torse sont trop dégagés de la pression du vent.

Die Aprilia Tuono 660 im TestPhoto : BikeReview.info
 

C’est comme ça qu’elle se conduit

Assez de théorie, c’est parti. Dès le démarrage, on entend que quelqu’un veut aller de l’avant ! La manière dont les Italiens réussissent à obtenir leur machine grâce à l’homologation Euro 5 reste pour nous un mystère pour toujours. Le son est comparable à un vieux Ducati Monster (Soundcheck en haut à droite). Le reihentwin fait 270 degrés de décalage de élévateur sur V2 et au moins si vous accélérez, ça devient vraiment bruyant ! Mais non seulement le volume est envoûtant, mais le design sonore est également extrêmement réussi.
 
Les premiers mètres avec le Aprilia Tuono 660 sont surprenants: la machine est plus accessible que prévu. L’acceptation de gaz dans les deux modes « Commute » et « Dynamique » est adaptée aux débutants, ce n’est qu’en mode individuel qu’il devient plus direct et un peu plus agité. Les différences des modes de conduite sont également perceptibles immédiatement, contrairement à de nombreuses autres motos. De doux et dociles à main, tout est de la partie. C’est ce que nous trouvons génial et les vrais coureurs sont immédiatement récompensés par la sensation d’Aprilia dans le mode le plus aigu.
 
Le Tuono est très enthousiaste avec un train d’atterrissage super agile et est très tranchant. Elle nous rappelle beaucoup du comportement de conduite le KTM 890 Duke R. Une ligne trouvée une fois suit le Aprilia rasoir-like à travers le virage. « Be a racer », pas de problème avec le Tuono. Elle n’est certes pas aussi fine qu’un trio de Triumph Street,mais son caractère un peu plus brut nous passionne quand même. Comme c’est souvent le cas, les 95 ch sont complètement suffisants et rendent la machine A2-Droisable. Ce n’est pas une mauvaise tactique d’Aprilia, parce que le public cible pour ce vélo devrait être assez jeune - et on ne veut pas avoir à acheter une nouvelle machine tous les 2 ans.

L’accélération et le passage de l’Aprilia Tuono 660 sont de la classe, mais ils se sentent en quelque sorte meilleurs ou plus rapides. C’est probablement dû au son omniprésent. Le train d’atterrissage Kayaba (le train et la précontrainte sont réglables à l’avant et à l’arrière) fait un travail super sportif sans manquer de confort. Il en va de même pour la Pirelli Diablo Rosso Corsa II, pas même un caoutchouc bon marché.

Conclusion - qu’est-ce qui reste coincé

Aprilia Tuono 660 tient ses promesses. Elle est un sport-racé vélo nu avec gaaaanz beaucoup de caractère. Le prix de 10.500 EUROs est un peu ambitieux, surtout par rapport à la sœur RS 660, à laquelle le QuickShifter est présent en série. Malgré le supplément de 219 euros sur cette moto, nous conseillons absolument le QuickShifter parce qu’il correspond a) à ce vélo et parce que b) la transmission à 6 rapports est un peu croquante et croqueuse.
 
Le Tuono ne vous laisse pas indifférent, il n’est pas parfait, et c’est une bonne chose. Chaque tour devient une expérience et un design ainsi que le volume font ressortir un tuono-biker de la foule - vélo génial !

Le vélo d’essai a été mis à notre disposition par deux-roues-technique-Schielmann à Bokel - merci beaucoup.

Prix/Disponibilité/Couleurs/Années de construction

  • Prix : 10.550 €
  • Disponibilité : à partir de 2021
  • Couleurs : gris, noir, or
ouvrir
fermer
waveform

Pour & Contre

  • Très agile handling
  • Châssis tranchant à l’énurge
  • confortable position assise, guidon haut & large
  • bon équipement
  • un peu trop cher par rapport à la concurrence
  • aptitude à l’aptitude à la socialité réduite
  • Les annonces dans le cockpit sont un peu petites
Von unserem Team geprüft:

Généralités

Type
Naked
EIE
10.550 €

Dimensions

Longueur
1.995 mm
Poids
183 kg
Hauteur du siège
820 mm
Empattement
1.370 mm

Performances de conduite & portée

Contenu du réservoir
15 l

Transmission du moteur et de la puissance

Type de moteur
Moteur à quatre lignes à quatre cylindres
Nombre de cylindres
2
Réfrigération
pour l’abrétique
Cylindrée
659 cc
Forage
81 mm
Hub
64 mm
Performance
95 CH
Couple
67 NM
Nombre de vitesses
6
Propulsion
Chaîne

Châssis et freins

Cadre
Cadre du pont
Suspension à l’avant
Kayaba USD-Fourche 41 mm
Federweg:
120 mm
Jambe de plume à l’arrière
Kayaba mono-plume
Federweg:
130 mm
Suspension à l’arrière
Oscillant à deux bras aluminium
Freins à l’avant
Disque double, selle à quatre pistons Brembo
320 mm
Pneus à l’avant
120/70 ZR 17
Freins à l’arrière
Disque unique, frein à selle à pistons, Brembo
220
Pneus arrière
180/55 ZR 17

Autres tests

Zero SR/F

Rapport d’essai

La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne
La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne

KTM 1290 Super Duke R

Rapport d’essai

La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne
La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne

Kawasaki Vulcan S

Rapport d’essai

La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne
La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne