Kawasaki Ninja 1000 SX

Kawasaki Ninja 1000 SX en test (Baujahr 2021)

Touriste sportif sophistiqué sans faiblesses - le Ninja 1000 SX peut presque tout faire.

Kawasaki Ninja 1000 SXPhoto : BikeReview.info

Que se passe-t-il si un fabricant développe une machine de manière conséquente et ne se laisse pas influencer par des tendances de mode ? Oui, la moto s’améliore. Le Kawasaki Ninja 1000 SX en est un exemple, car ce vélo est construit depuis 2010 et a reçu le 4ème lifting en 2020. Nous avons conduit le 1000 SX et nous sommes ravis !

C’est le Kawasaki Ninja 1000 SX

Les vélos croisés et les machines rétro sont à la mode. Kawasaki ne s’en soucie pas. Ils continuent à construire un « Sport-Tourer » avec quatre cylindres, comme ils étaient à la mode il y a environ 10 ans. Le Ninja 1000 SX n’a donc guère de concurrents. Appelons-les : BMW R 1250 RS et Ducati SuperSport 950. Avec beaucoup de bonne volonté, on peut encore compter la Yamaha Tracer 9 GT et la KTM 1290 SuperDuke GT, mais c’est tout ce que nous trouverons. Pourquoi est-ce ainsi ? Parce que les touristes sportifs sont à peine achetés. Et pourquoi est-ce que c’est le cas ? Je ne sais pas. Quoi qu’il en soit, le SX est l’exemple de la parade de ce que cette catégorie a encore sa raison d’être.

Sport-Tourer-Bikes sont plus lourds que Les Nakeds et offrent une situation routière abondante avec une course en ligne droite extrêmement stable. Les virages longs sont leur métier et ils se conduisent comme un ICE, surtout sur l’autoroute ! La Ninja 1000 SX pèse 235 kg - et on le remarque. Nous pensons qu’elle a l’air plus sportive qu’elle ne conduit. Kawasaki a d’ailleurs renommé l’appareil pour le lifting du visage de Z 1000 SX à Ninja 1000 SX. C’est logique, parce que Z chez Kawa est pour des vélos nus, ce qui n’est pas le ninja.

Face à son prédécesseur, certaines choses ont été révisées: châssis, moteur, design, équipement technique, pneus et échappement. Cela ressemble presque à une toute nouvelle machine, mais ce n’est pas vrai. Au contraire, Kawa a constamment éliminé les quelques faiblesses de la SX, mais c’est clairement encore une SX. Elle est devenue un peu plus chère avec 13.945 EUROs, mais offre maintenant techniquement tout ce que le cœur désire. À part un train d’atterrissage électronique, rien ne manque - génial !

CockpitAuspuffLED

Je veux qu’elle le fasse.

Le cockpit a maintenant un TFT de couleur 4,3 » que nous connaissons déjà dans la Versys 1000 S. Il y a aussi à bord un IMU à 6 axes qui permet l’ABS de courbe et le contrôle de traction en fonction de l’inclinaison. Ride by Wire, 4 modes de conduite (3 modes fixes et un libre-configurable) sont également présents, ainsi qu’un régulateur de vitesse, tout comme il se doit pour un touriste sportif. En outre, vous pouvez bien sûr connecter votre téléphone avec le vélo et effectuer des réglages via un smartphone ou enregistrer des visites.

Mais ce n’est pas tout : il y a aussi un indicateur incliné et une indication de la force de freinage ou de la prise de gaz. Je ne sais pas si c’est tout, mais c’est drôle. Le soir, voir à quel point on a roulé bizarrement aujourd’hui... C’est des conneries.

Led à l’avant et à l’arrière est bien sûr aussi la norme, il n’y a qu’une lumière de virage. Le panneau de vent peut être ajustable à plusieurs reprises, mais attention: s’il est raide, cela peut provoquer des turbulences sur le casque. Il faut essayer, chez nous, c’est la position plate qui a le mieux fonctionné.

seitlichPhoto : BikeReview.info

C’est comme ça qu’elle se conduit

Qui a envie d’un essai ? Tiens, moi, moi ! D’accord, laissons le moteur ou la turbine s’approcher, et un 4-cylindres doit sonner. Je sais déjà comment elle va se conduire: la crème, la soyeuse, la semée. Seul le quatrième rang peut le faire, et dans ce segement, Kawasaki s’est vraiment plus que bien établi. Qu’il s’agisse de Z900/RS, de Versys 1000 ou de H2, presque aucun autre fabricant ne sait lancer des moteurs aussi joliment ronronneurs. Et même le son convainc: Pas trop fort, pas trop silencieux, joliment bass et avec du caractère. Je pourrais les allumer dans le garage et les écouter pendant des heures si je n’étais pas empoisonné.

Et comment se passe le Ninja 1000 SX ? C’est simple: comme un sport-touriste de l’école classique. En ligne droite, puissance dans toutes les situations de la vie, super freins ( !), super performances de conduite, tout super ! Petite goutte d’amertume: la machine vibre à environ 5000 umdans quelque chose, mais cela en fait partie avec ce type de moteur - offert. Le 1000 SX pèse 235 kg, donc ce n’est pas un poids léger. Cela profite à la stabilité, mais c’est un peu au détriment de la ploicité. Elle n’est pas « immortable », mais elle n’est pas aussi sotte qu’une naked de 180 kg. Ce qui est aussi frappant, c’est la facilité d’utilisation. La machine se dégonfle avec peu de boutons sur le guidon gauche et est intuitivement réglable. Nous avons déjà vu cela plus compliqué, compliment à Kawasaki.

Conclusion - qu’est-ce qui reste coincé

Cette machine est géniale ! Volker et Dietmar ne voulaient plus descendre, c’est rare. On remarque la maturité du vélo partout. Tout fonctionne facilement et facilement et la machine donne d’emblée toute sa confiance au pilote. Je suis sûr qu’elle ne se cassera pas si vite, du moins ça la rayonne. Elle convient à tous ceux qui veulent faire du sport pendant un long tour - volontiers aussi avec un passager avant, car celui-ci se sent aussi à l’aise sur la SX.
 
Kawa lui-même dit au Ninja 1000 SX : « Tour et sport - le Ninja 1000SX offre le meilleur des deux mondes ». D’habitude, on se moque de ces slogans marketing, mais dans ce cas, ça enfonce le clou.
 
La machine d’essai nous a gentiment mis à disposition par Heller & Soltau, de loin le meilleur concessionnaire Kawasaki dans le nord de l’Allemagne ! Notre conseil sur le Ninja 1000 SX: Essayer absolument.

Prix/Disponibilité/Couleurs/Années de construction

  • Prix : 13.945 €
  • Occasion (3 ans) : 10.000€
  • Années de construction : 2011-2021
  • Couleurs : rouge, vert, noir
ouvrir
fermer
waveform

Pour & Contre

  • méga-mature machine
  • soyeux 4 cylindres avec punch et une élasticité énorme
  • position assise douce, également adaptée pour les longues distances avec sozia
  • techniquement très bien équipé
  • bruit partiel selon le réglage du panneau de vent
  • vibrations mineures
Von unserem Team geprüft:

Généralités

Type
Touriste sportif
EIE
14.145 €

Dimensions

Longueur
2.100 mm
Hauteur
1.190 mm
Poids
235 kg
Hauteur du siège
835 mm
Empattement
1.440 mm

Performances de conduite & portée

0 à 100
3,2 s
Contenu du réservoir
19 l
Consommation
5,8 l
Champ d’application
328 km
C’est le plus haut.
247 km/h

Transmission du moteur et de la puissance

Type de moteur
Quatre cylindres à quatre lignes
Nombre de cylindres
4
Réfrigération
Liquide
Cylindrée
1.043 cc
Forage
77 mm
Hub
56 mm
Performance
142 CH
Couple
111 NM
Nombre de vitesses
6
Propulsion
O-Ring chaîne

Châssis et freins

Cadre
Cadre à double profil
Suspension à l’avant
Fourche 41 mm-upside-down
Federweg:
120 mm
Jambe de plume à l’arrière
Amortisseurs de pression de gaz à lien de retour horizontal
Federweg:
144 mm
Suspension à l’arrière
Oscillant à deux bras
Freins à l’avant
Disques de frein double petal, double assemblé radiale, 4 pistons
300 mm
Pneus à l’avant
120/70ZR17M/C (58W)
Freins à l’arrière
Disque de frein petal simple, mono-piston
250
Pneus arrière
190/50ZR17M/C (73W)
ABS
ABS