Yamaha MT-10

Test : Yamaha MT-10 (Baujahr 2019)

Le mouton noir de la famille

imagePhotos : Motorradtest.de

La série MT de 03, 07 et 09 est une véritable course de vente. Dans la classe de prix respective, il y a peu de raisons de ne pas acheter ces vélos. Mais il y a le MT-10 — si les autres MT-Bikes représentent les filles bien éduquées de bonne famille, le MT-10 doit être né d’une infidélité. C’est beau.

Look Transformers

Ça a l’piteux. Le MT-10 fait confiance sur le pantalon épais, massif et costaud, il donne le mauvais vélo nu. Le masque frontal en style Transformer y contribue. Yamaha qualifie le MT-10 de « côté obscur de la puissance » et, en fait, le design est plus extrême que les sœurs les plus faibles. Mais ce n’est pas encore le cas, parce que le MT-10 n’est pas seulement un vélo nu, mais un vélo hyper nu. Ce qui, d’abord, ressemble à un discours de marketing en boîte a un fond réel. Bien qu’il y ait beaucoup de révisions, la base du MT-10 provient de la R1- et donc d’un Superbike. Juste sans déguisement. Oh, c’est bon.

Ce qui est encore frappant, c’est la construction extrêmement serrée. Il en résulte, premièrement, une exploitation sociale plutôt inexistante grâce à une banquette courte, mais surtout à un empattement très serré de 1,40 mètre. Avec l’angle de tête de braquage de seulement 24 degrés, cette mise en page promet de la maniabilité sans fin. Un aperçu rapide de la fiche: 210 kilos, 160 cv. Et il est donc clair que ce sera une grande journée d’essai aujourd’hui, malgré un temps aventureux.

imageimageimage

Il reste 160 ch

L’écran est suffisamment grand et il n’y a rien à redire ni à la logique d’utilisation ni à la lisibilité. La Yamaha MT-10 ne fait pas partie des vélos qu’il serait préférable d’étudier en informatique. Trois modes de traction et de conduite peuvent être choisis pour que l’ensemble reste mobile. C’est ce qui s’est passé dans l’ensemble avec les possibilités de réglage, si l’on fait abstraction de la vie quotidienne comme le retrait du compteur de kilométrage journalier. Ce retard apparent rend la vie plus facile, mais l’aspect ancien du graphisme perturbe quelque chose.

Un mot sur le moteur, qui est censé être la source de toute la joie. Comme je l’ai dit, il provient du Superbike R1 de 200 cv. Yamaha ne pense pas à tort que les acheteurs de Superbike peuvent vivre avec ses inconvénients, mais que cette tolérance à la conduite dans le domaine des nakeds est plutôt gérable. C’est pourquoi ils ont revu 40% du moteur en faveur d’une trajectoire de couple plus pratique au quotidien. Il réunit ses 111 newtons identiques maintenant à 9.000 tours, soit 2.500 tours plus tôt. L’opération a fait perdre 40 cv - nous allons vérifier si c’est un inconvénient.

Allez, on y va.

image

Vélo hyperactif

Oui, les Yamahistas s’en sont bien sortis. Le quatre cylindres tourne un peu rudement, tout le reste serait inapproprié pour ce vélo. Bien sûr, le son énorme ne provient pas seulement de la cylindrée d’un litre, mais de l’échappement du sport. Cela donne envie d’en faire plus, et en ce moment, nous ne voyons aucune raison de ne pas s’amuser maintenant, à part les conditions de rue effrayantes.

Quand on démarre, la Yamaha est un vélo japonais. Ce que je veux dire, c’est que le MT-10 n’est pas un problème et qu’il fait tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas faire obstacle à notre plaisir. Au cours de nos essais, nous découvrirons que le MT-10 est l’idéal pour le non-bike. C’est ça ? Elle n’est pas trop dure à plumes, le moteur n’est pas trop rugueux, la position assise n’est pas trop extrême, et elle n’a pas tendance à surprendre dans l’ensemble.

Alors qu’est-ce qu’elle est ? C’est la mère de tous les voleurs de courbes. Le meilleur, c’est la façon dont elle incite le pilote à gratter les virages, parce qu’elle inspire beaucoup de confiance. Yamaha a réussi l’exploit de préserver les avantages de l’empattement ultra-court sans perdre la stabilité dans les virages rapides ou sur l’autoroute. Le MT-10 est toujours comme la truie proverbiale. Déjà en bas, elle ne laisse rien brûler, le couple pousse fort à partir de 4.000, et si le compteur de vitesse sort de la barre des 6000, on est un avec la Sainte Madone de l’accélération.

Grâce à la séquence d’allumage inhabituelle, le moteur semble toujours inapproprié, sans tomber dans le prolège. Rien que ça, c’est une raison suffisante pour tourner le robinet avec dévouement.

Mais un peu de prudence est de mise. S’arrêter sur le virage et freiner dur, c’est bien, car il n’y a pratiquement pas de moment d’installation. Grâce à ses 210 kilos, elle s’allonge dans des cures, et les vagues au sol ne peuvent pas la détourner d’une piste propre. Il est également bon d’accélérer à fond à la sortie du virage - mais pas trop tôt : le MT-10 ne dispose pas du capteur de position inclinée de la R1. C’est au conducteur de décider si le virage est vraiment terminé, sinon, malgré le contrôle de traction, il pourrait bientôt se retrouver (ou se trouver) au bout de sa route.

Pur appareil d’amusement

Qu’est-ce qu’elle alors ?, nous avons demandé ci-dessus. Qu’est-ce qu’elle n’est pas, vient ici: un touriste. En fait, il y a une version avec des disques et des valises, mais on dirait que le designer compétent vient de partir en vacances. La charge de 170 kilos est de toute façon médiocre. D’un autre côté, ça n’a pas d’importance, parce que l’entreprise sociale sur de longues distances est une épreuve.

Entre nous, la Yamaha MT-10 n’est pas un succès commercial par rapport à ses sœurs MT-07 et MT-09. Pourquoi ? Il ne peut pas être dû au prix, car il n’est pas trop élevé par rapport à 13.999 pour un vélo de cette classe de performance.

Tout le monde n’aime certainement pas le design, mais la raison est probablement ailleurs: celui qui achète une Yamaha attend plutôt la fille bien élevé de bonne maison. Nous, la Ligue des Gentlemen illuminés de Motorradtest.de, nous avons eu un petit plaisir avec le MT-10. C’est un peu déraisonnable.

Le vélo d’essai nous a été fourni par La Moto Ruser à Haseldorf.

Prix / Disponibilité / Couleurs

  • Prix : 13.999 €
  • Occasion (3 ans) : 9.000€
  • Disponibilité: bon
  • Couleurs : bleu-argent
ouvrir
fermer
waveform

Pour & Contre

  • Bums sans fin
  • Comportement de conduite agile
  • techniquement (enfin) bien équipé
  • de bons freins
  • déjà en série tout à bord -> prix juste
  • Le mode de conduite ne peut être modifié qu’à l’arrêt
  • opération un peu étrange
  • Embrayage non réglable dans la plage et quelque peu lent
  • pas de connectivité de téléphone mobile

Nouvelles immatriculations de la MT-10

Wettbewerber einblenden
Le graphique est chargé...

Nouvelles immatriculations de la MT-10

Wettbewerber ausblenden
Le graphique est chargé...
Von unserem Team geprüft:

Généralités

Type
Naked
EIE
15 449 €

Dimensions

Longueur
2.100 mm
Hauteur
1.165 mm
Poids
212 kg
Hauteur du siège
835 mm
Empattement
1.405 mm

Performances de conduite & portée

0 à 100
3,1 s
Contenu du réservoir
17 l
Consommation
6,83 l
Champ d’application
249 km
C’est le plus haut.
249 km/h

Transmission du moteur et de la puissance

Type de moteur
Série
Nombre de cylindres
4
Réfrigération
Liquide
Cylindrée
998 cc
Forage
79 mm
Hub
50,9 mm
Performance
166 ch
Couple
112 NM
Nombre de vitesses
6
Propulsion
Chaîne

Châssis et freins

Cadre
Cadre de conduite de pont
Suspension à l’avant
USD 43 mm
Federweg:
120 mm
Jambe de plume à l’arrière
Jambe de force mono articulée via un système de levier
Federweg:
120 mm
Suspension à l’arrière
Oscillant à deux bras aluminium
Freins à l’avant
Disque double
320 mm
Pneus à l’avant
120/70 ZR17
Freins à l’arrière
Disque
220
Pneus arrière
190/55 ZR17