KTM 1290 Super Duke R

Test : KTM 1290 Super Duke R (Baujahr 2020)

Est-ce que ça peut être un peu plus ?

Le KTM 1290 Super Duke R est désigné par le fabricant lui-même comme la bête. Il faut l’oublier, car une moto dangereuse, qui ne guette que l’erreur du pilote, n’est pas le Power Naked. Mais c’est fascinant, comme le montre le test.

Reine au lieu du Duc

C’est encore un lifting ? Ou une nouvelle construction ? Quoi qu’il en soit, la troisième génération du grand Super Duke veut tout faire encore mieux que ses deux prédécesseurs. Les données ne sont pas spectaculairement différentes en termes de rapport, car trois chevaux de plus ou six kilos de moins ne vaudraient pas la peine d’être évoqués pour une machine normale. Avec cette KTM, oui, car ce sont les chiffres absolus qui augmentent l’anticipation du test : si 180 ch touchent moins de 200 kilos, le courrier s’en va vraiment.

Mais d’abord, un regard sur la moto elle-même: le Super Duke fait partie des Power Naked Bikes et là, s’il vous plaît, elle ne veut pas être le duc (Duke), mais la reine. Alors, Super Queen. Elle doit affronter de puissants rivaux dans cette position, comme le Ducatis Streetfighter V4 avec des performances encore plus élevées, mais aussi Kawasaki Z H2, BMW S 1000 R ou la Yamaha MT-10 veulent lui faire échapper les faveurs des acheteurs.

imageimage

Filet de sécurité électronique

Des gens doués de raison pourraient se demander s’il est logique de mettre un V2 de 180 ch de la faction Brutale dans un vélo sans aucune protection contre le vent. Les gens doués de raison, cependant, conduisent rarement la moto et si, ce n’est pas Super Duke.

Cette moto fait clairement partie du top du superflu, ce qui lui permet d’atteindre les cœurs dans l’équipe de BikeReview.info, d’autant plus que son prédécesseur et le Ducati Streetfighter se sont révélés être des vélos d’essai très divertissants.

Pour que le Super Duke s’en aille, mais qu’il ne décolle pas, les ingénieurs de KTM ont un filet de sécurité étroit. Par conséquent, outre l’ABS de courbes, le contrôle de traction, de wheelie et de stoppage est également inclus. Toutes les configurations souhaitées sont parfaitement réglables par le conducteur grâce à une utilisation sensée et à un écran bien lisible.

Maintenant, c’est parti.

imagePhotos : BikeReview.info

Monstres PS en tournée

Vous n’avez pas besoin d’aimer les moteurs V2, c’est clair. Mais pour la grande majorité d’entre eux, il y a une chose qu’on ne peut nier : le caractère. Le moteur 1.301 cc du Super Duke l’a absorbé avec le lait maternel, il s’est presque ensanglé en excès. Déjà à 3.000 tours, 110 newtons sont disponibles, le passage est donc énorme. Le maximum est de 140 Newtons à 8.000 tr/min, 1.500 tours supplémentaires plus tard, la puissance maximale de 180 ch est atteinte.

Et pourtant, ce n’est pas ce qui surprend le plus. Ce n’est pas la puissance constante, que l’on peut difficilement exploiter légalement en dehors du circuit, qui est la fascination, mais la manière dont la KTM livre. Les ingénieurs ont réduit la masse d’inertie du moteur, ce qui entraîne une prise de gaz presque numérique: à plein régime, il retire les mains des gants, lors de la prise de gaz saccadée, la puissance s’effondre brusquement.

Un moteur de course plat, mais un moteur adapté à la vie quotidienne : secousse ou bégaiement, coups de chaîne ou autres grossièretés, le V2 s’abstient. À partir de 2.500 tours, les choses avancent énormément.

On a oublié la montée du Testein. Puis livré ici dans le passage rapide: Écran comme dit contrasté et bien maniable. La gestion du menu est vaste, mais logique. Les KTM sont de bonne humeur, mais il vaut mieux ne pas être petit. Une fois dessus, vous êtes assis à l’intérieur et bien intégré. Les mains tombent comme d’elles-mêmes sur les poignées, la position assise est détendue-sportive. Tout va bien, si vous n’avez pas à vous asseoir sur le petit pain de siège à l’arrière. « Comme presque tous les vélos nus », disent les gens qui savent ce qui est vrai, « totalement superflu », nous disons de BikeReview.info ce qui est encore plus cohérent.

La KTM aurait maintenant l’occasion de se montrer une bête, car nous en arrivons maintenant au train d’atterrissage et aux freins. Mais même si la KTM n’est pas un palanquin, elle ne vous explose pas la banquette à chaque occasion. Elle ne veut pas être et ne doit pas être une moto de confort : avec cette performance, le châssis doit être au-dessus de tout doute en termes de précision et de stabilité, et c’est le cas. Selon les données KTM, le nouveau treillis du cadre doit être trois fois plus raideur qu’avant. Avec la courbe, le faible poids de seulement 200 kilos l’aide, parce qu’elle est aussi maniable. Et les freins de Brembo, qu’est-ce qu’ils font ? Freiner. C’est une force.

Là où elle est, c’est devant

KTM a donc fait une tromperie, parce qu’elle n’est ni une bête, ni un duc. Quelle chance! C’est une puissance dans la rue, mais c’est une puissance gérable. Le Super Duke est synonyme de plaisir de conduite sans fin, si avant tout la puissance ne compte. C’est la pure déraison, un vélo d’amusement sans grande valeur.

Ceux qui cherchent ce genre de choses seront heureux ici, à condition que le design anguleux plaise. Mais n’est-ce pas toujours le cas ?

Le vélo d’essai nous a été fourni par Bergmann & Söhne à Hambourg.

Prix / Disponibilité / Couleurs / Années de construction

  • Prix : 17.834 €
  • Occasion (3 ans) : 9.500€
  • Années de construction: depuis 2014
  • Disponibilité: très bon
  • Couleurs : noir, orange
ouvrir
fermer
waveform

Pour & Contre

  • Services de conduite
  • Auxiliaires électroniques
  • Traitement
  • Châssis
  • Freins
  • Prix
  • Protection contre le vent
Von unserem Team geprüft:

Généralités

Type
Naked
EIE
18.295 €

Dimensions

Poids
198 kg
à l’au-dent. Poids total
415 kg
Empattement
1.497 mm

Performances de conduite & portée

0 à 100
3,1 s
Contenu du réservoir
16 l
Consommation
5,57 l
Champ d’application
287 km
C’est le plus haut.
250 km/h

Transmission du moteur et de la puissance

Type de moteur
2-cylindres, 4-temps, V2 75°
Nombre de cylindres
2
Réfrigération
liquide
Cylindrée
1.301 ccm
Forage
108 mm
Hub
71 mm
Performance
180 PS
9.500 U/Min
Couple
140 NM
8.000 U/Min
Nombre de vitesses
6
Propulsion
Chaîne

Châssis et freins

Cadre
Cadre de tube à grille, recouvert de poudre
Molybdène de chrome
Suspension à l’avant
WP-USD Ø 48 mm
Federweg:
125 mm
Jambe de plume à l’arrière
WP-Monoshock par déviation
Federweg:
140 mm
Suspension à l’arrière
Oscillants
Freins à l’avant
2 x Brembo Stylema Monoblock Selle à quatre pistons radial, disques de frein, flottant
320 mm
Pneus à l’avant
120/70 ZR17
Freins à l’arrière
Disque unique, brembo selle à pistons
240
Pneus arrière
200/55-17
ABS
Système d’antiblocage à deux canaux Bosch 9.1 MP