Suzuki V-Strom 650

Test : Suzuki V-Strom 650 (Baujahr 2020)

Tant de si peu

imagePhotos : BikeReview.info

Suzuki, semble-t-il, n’apporte rien de vraiment nouveau depuis longtemps. Alors, testons ce qui est déjà là. Nous avions le courant V dans le test des années 1000, et les années 1050 ont aussi dû nous rejoindre. Il y avait autre chose, non ? Ah oui, le 650. La petite est souvent négligée, mais c’est une erreur, il s’avère vite.

Le Suzi est immédiatement compréhensible

C’est vraiment impressionnant : si vous pouvez choisir vous-même, vous prendrez bien sûr toujours le niveau plein de graisse parmi les enduros de voyage. C’est-à-dire qu’au moins 1000 cubes et puissances PS, loin au nord de 100, sont la mesure de tout. Mais est-ce vraiment le cas ?

La contre-preuve est une fois de plus faite par le Suzuki V-Strom 650. Un modèle de pré-modèle est conduit dans notre équipe depuis longtemps, et lors de nos tournées alpines annuelles, elle brillait régulièrement par son talent combiné d’aptitude au voyage et de virage. Peu de puissance ? C’est vrai, mais ce n’est pas grave si le conducteur est surdoué , comme toujours dans la vie d’un motard.

Le modèle actuel est donc entré en service chez nous, et c’est comme d’habitude avec cette marque japonaise : vous vous asseyez et vous démarrez. Je ne sais pas comment les ingénieurs s’en sortent. Mais il n’y a pas de temps d’acclimatation, tout est tout de suite compréhensible, et tout le cyclomoteur se conduit comme si on n’avait jamais fait autre chose.

imageimageimage

Économes mais pratiques

Mais d’abord, une vue sur la moto sur le stand. Le moteur est une vieille connaissance. Se sent-il toujours rafraîchi depuis 20 ans, chez nous il a convaincu pour la dernière fois dans le SV 650. C’est un vrai V2, ici 71 ch. La moto elle-même, d’une longueur de 2 275 millimètres, n’est pas très petite, ni visuellement, ni dans la réalité. Effet souhaité: Les conditions d’espace également pour le social sont très commodes. En revanche, la conception du masque frontal avec le bec typique est une question de goût, déjà claire.

La Suzuki ne coûte que 8 390 euros. Ça ne se voit pas dans le traitement, mais dans l’équipement. Il faut renoncer à la lumière LED à la mode, il n’y a que l’ABS et le contrôle de traction sur les assistants électroniques. D’autre part, la Suzuki est très pratique: les supports pour les valises en sont un exemple. Ceux-ci arrivent directement à l’arrière, ce qui permet d’économiser un châssis supplémentaire. Pour 600 euros supplémentaires, il y a la variante XT : roues à rayons, popils d’étrave et protège-mains sont alors inclus.

Dans le domaine de la banquette et du réservoir, le courant Suzuki V est maintenu étroit 650. Cela garantit un niveau de sécurité pour les conducteurs plus petits ou courts à jambes courtes. Les gens de grande taille devraient choisir la banque de 20 millimètres plus haut.

Le regard tombe sur des instruments très clairs, dont l’ornement est le compteur de vitesse analogique. Comme l’équipement en électronique est économe comme je l’ai mentionné, il n’y a pas grand chose à régler ou à surveiller. Le peu de ce qu’il y a est comme le contrôle de traction à plusieurs niveaux facile à utiliser.

Allons-y.

image

De la place pour tous

Presque tous les fabricants ont une grande et une petite ou moyenne aventure dans le programme. Dans la plupart des cas (tous sauf Ducati), le véhicule de classe moyenne de 70 à 95 cv est non seulement plus faible, mais plus agile. Suzuki suit ici une autre voie, l’étape entre la 1050 avec un peu plus de 100 ch et la 650 avec sa 71 est plus petite que prévu.

La grande roue avant de 19 pouces l’indique déjà : la Suzuki est censée être un encens de voyage, on a renoncé à une interprétation sportive de la route. Pour ce faire, notre vélo d’essai porte des pneus mélangés qui ne s’assoupi pas immédiatement en dehors des routes. Dans la réalité, les qualités enduro du V-Strom 650 restent gérables, mais c’est ce qu’elle a en commun avec la plupart des vélos d’aventure.

Les années 650 ne sont pas une petite moto. Cela apporte l’espace qu’il a mentionné. En général, le confort est l’un des grands atouts de ce V-Strom 650. Que ce soit des bosses plus grandes ou plus petites, les Suzuki épargnent le conducteur avec une information trop précise sur les faiblesses de la chaussée.

La plus grande différence avec les années 1050 est le moteur. Certes, les deux sont entraînés par les anciens moteurs V2, mais le 650 manque d’environ 400 cubes et 30 ch. C’est perceptible, mais en soi, ce n’est pas une raison contre les années 650. En effet, le moteur de 71 ch fait du très bon travail. Avec un beau son sourd, il pousse les 213 kilos en avant à partir de bas régimes. En haut, V2-Suzi n’a pas grand-chose à faire, mais sur une large bande de vitesse, c’est un compagnon agréable - nous l’avons déjà remarqué avec le 650 SV.

Accompagnatrice pour chaque jour

En fin de compte, il y a un pouce clair pour le Suzuki V-Strom 650. Avec 8.390 EUROs, elle est un vélo tout à fait réussi avec de très bonnes manières, utilisable partout et parfaitement adapté au voyage.

Suzuki reste fidèle à sa réputation de construction de vélos sous-estimés. Notre recommandation pour tous ceux qui recherchent un vélo entièrement adapté à la vie quotidienne avec un très bon rapport qualité-prix: faites absolument une répétition. J’ai rarement eu autant de plaisir avec si peu d’efforts.

Le vélo d’essai nous a été fourni par M.A.S. à Wilster.

Prix / Disponibilité / Couleurs / Années de construction

  • Prix : 8.390 €
  • Occasion (3 ans) : 6.600€
  • Années de construction: depuis 2017
  • Disponibilité: bon
  • Couleurs : rouge, jaune, noir, bleu
ouvrir
fermer
waveform

Pour & Contre

  • Confort de conduite
  • Moteur à force de pénétration
  • Au quotidien
  • Performance de prix
  • Les pneumatiques mélangés sont superflus
Von unserem Team geprüft:

Généralités

Type
Adventure
EIE
8.640 €

Dimensions

Longueur
2.275 mm
Hauteur
1.405 mm
Poids
213 kg
à l’au-dent. Poids total
415 kg
Hauteur du siège
830-835 mm
Empattement
1.560 mm

Performances de conduite & portée

0 à 100
4,2 s
60 à 100
5,4 s
Contenu du réservoir
20 l
Consommation
4,1 l
Champ d’application
488 km
C’est le plus haut.
185 km/h

Transmission du moteur et de la puissance

Type de moteur
V2
Nombre de cylindres
2
Réfrigération
Liquide
Cylindrée
645 cc
Forage
81 mm
Hub
62,6 mm
Performance
71 CH
Couple
62 NM
Nombre de vitesses
6
Propulsion
Chaîne

Châssis et freins

Cadre
Ponts
Suspension à l’avant
Telegabel 43 mm
Federweg:
150 mm
Jambe de plume à l’arrière
Jambes à plumes centrales
Federweg:
159 mm
Suspension à l’arrière
Oscillant à deux bras
Freins à l’avant
Disque double
310 mm
Pneus à l’avant
19 M/C x MT 2.50 110/80R19 M/C 59V
Freins à l’arrière
Disque
260
Pneus arrière
150/70 R 17
ABS
ABS

Autres tests

Suzuki SV 650

Rapport d’essai

La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne
La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne

Suzuki GSX-S 750

Rapport d’essai

La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne
La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne

SUZUKI DL650 V-Strom

Rapport d’essai

La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne
La BMW R 1150 R a été construite de 2000 à 2006 et est donc loin d’être moderne