Kawasaki Z H2

Test : Kawasaki Z H2 (Baujahr 2020)

Niveau de pression

imagePhotos : BikeReview.info

Rien que ces données de puissance : quatre cylindres, charge de compresseur, 200 ch. 267 km/h indique Kawasaki comme vitesse maximale. Et tout ça dans un vélo nu ? Le test déterminera comment et si ça va ensemble.

Annonce de combat à Ducati & Co

Il y a toujours de l’air vers le haut. Là-haut, où les vélos hyper nus pour adultes se promènent, c’est là que Kawasaki veut aller avec le H2. Depuis 2020, outre le coureur H2/R et le touriste H2 SX, il y a le H2 nu. 200 chevaux et aucune protection contre le vent ? Mais cette recette a déjà été lancée avec succès par Ducati Streetfighter V4 et MV Augusta Brutale RR, Kawa montre maintenant sa propre interprétation du très puissant vélo nu.

À première vue, une chose apparaît clairement: le guidon relativement haut et incliné vers l’arrière conduit à une position assise assez droite. Le voyage d’essai montrera que même les repose-pieds sont installés de manière à ce que les choses soient plus décontractées que sportives.

imageimageimage

Extrêmement puissant, mais non-érasmatique

Le plus puissant de tous les Z-Kawas atteint sa puissance par le biais d’un compresseur. Une fois de plus, il apparaît que le PS n’est pas le même que le PS. Contrairement aux turbocompresseurs, les compresseurs ne sont pas entraînés par le débit des gaz d’échappement, mais directement par le moteur. Cela coûte certes de l’excellence, mais a un grand avantage : la charge est disponible immédiatement et toujours, la seconde de mémoire turbotypique est supprimée. Ainsi, le moteur se montre à très haute puissance, mais autrement non-raramatique. La puissance maximale est de 11.000 tours relativement modérés (Ducati Streetfighter : 14.500 tours incroyables), le couple maximal de 137 Newton est déjà de 8.500 tours.

Elle n’est pas un poids léger extrême: elle pèse tout de même 239 kilos prêts à rouler. Le train d’atterrissage est entièrement réglable, ici Kawasaki n’a épargné rien. Bosch-IMU oriente tous les systèmes d’aide à la conduite, de sorte que l’ABS et le contrôle de traction fonctionnent toujours à l’optimum. Le TC peut être réglé en trois étapes, mais pas l’ABS. Les deux systèmes fonctionnent en fonction de l’oblique.

Par rapport à la donneuse de technologie, le H2 SX,le Z est traduit plus brièvement.

On va faire l’essai.

image

Au quotidien

La première impression n’a pas été trompeuse : la Kawa n’est pas un cheval de course nerveux, mais elle ne se déplace pas de manière spectaculaire. Ici, personne n’a besoin de jouer avec le gaz et l’embrayage pour obtenir un démarrage propre — le Z démarre. Le son est également modéré, le sirren du compresseur s’ajoute aux manifestations de vie typiques d’un quatre cylindres japonais. L’excès de pression est émis par la soupape wastegate, ce qui est également clairement audible.

Et la performance ? Brutal. Dans les allées inférieures, elle aime soulever la roue avant, celui qui l’y met peut forcer encore dans le quatrième sans trop d’effort. Comme au début, la force est toujours et immédiatement consultable et vous tire les bras. Et pourtant, la Kawa n’a pas l’air d’être le monstre de la performance qu’elle est. Elle n’est pas aussi animée que la Ducati, qui est constamment brossée sur les émeutes. C’est bon pour la sécurité (et votre permis de conduire), oui, elle est cultivée.

Après une brève acclimatation, il s’avère qu’une vitesse supérieure est toujours un bon choix. Grâce à la brève traduction et au compresseur qui souffle brusquement, une conduite à haute vitesse conduit à une agitation qui n’est pas adaptée à la Kawa. Pour ne pas être mal compris, le Z est un vrai superbike et ne peut utiliser sa force que sur le circuit ou sur une autoroute libre - mais c’est un compagnon quotidien et souverain.

Le train d’atterrissage correspond à ça. Comme je l’ai déjà dit, il est entièrement réglable, en particulier la fourche avant empêche le conducteur d’éviter la menace d’agitation. Surprise: position assise, couple, confort de conduite - la Kawa Z H2 est par essence un touriste. La force en abondance est suffisante pour toutes les situations de la vie, elle n’a pas besoin d’être constamment à la limite. La performance est là, personne ne se sent mis au défi. Si vous voulez, vous pouvez traverser les couloirs et profiter de l’expérience d’une force apparemment infinie - mais c’est comme un bon vin rouge : intéressant, riche, mais vous ne voulez pas le boire tout le temps.

La testostérone célèbre une fête

200 ch et les performances de conduite qui en résultent veulent être utilisés de manière responsable. La Kawasaki Z H2 est une championne pour soutenir le conducteur. Une performance souveraine ? N’importe quand. Un engin qui incite à la pelouse pour les suicides potentiels ? Jamais. Il ne fait aucun doute qu’elle est douée pour marcher, mais ça peut se passer comme ici.

Si vous montez, la testostérone est célébrée dans l’assemblée plénière du corps et les abats du corps sont tendus. Que l’on l’aime ou non, c’est une opinion subjective et donc inélu pendante. Que la Kawa fasse tout ce qui est en son pouvoir pour le maîtriser est objectif - et c’est ce que fait la Kawa. J’ai réussi le test.

Ainsi, le Z est la meilleure solution pour tous ceux qui cherchent un vélo nu adapté à la navigation avec un niveau de performance complet. Cependant, l’espace pour le social est là, mais il pourrait être meilleur. Pourquoi le moins de vélos nus sont-ils adaptés pour le tour à deux ? Ce ne sera pas dû au manque de puissance à pleine capacité du chargement...

Le vélo d’essai nous a été fourni par Heller et Soltau à St. Michaelisdonn.

Prix / Couleurs / Années de construction

  • Prix : 17.095 €
  • Années de construction: depuis 2020
  • Couleurs: toujours noir, cadre en noir, vert ou rouge
ouvrir
fermer
waveform

Pour & Contre

  • Couple
  • Puissance maximale
  • Châssis
  • Équipement de sécurité
  • Le confort de sozius
Von unserem Team geprüft:

Généralités

Type
Naked
EIE
17.095 €

Dimensions

Longueur
2.085 mm
Hauteur
1.130 mm
Poids
239 kg
Hauteur du siège
830 mm
Empattement
1.455 mm

Performances de conduite & portée

0 à 100
2,9 s
Contenu du réservoir
19 l
Consommation
7,5 l
Champ d’application
250 km
C’est le plus haut.
250 km/h

Transmission du moteur et de la puissance

Type de moteur
Quatre cylindres à quatre lignes avec compresseur
Nombre de cylindres
4
Réfrigération
Liquide
Cylindrée
998 cc
Forage
76 mm
Hub
55 mm
Performance
200 ch
Couple
137 NM
Nombre de vitesses
6
Propulsion
O-Ring chaîne

Châssis et freins

Cadre
Cadre de tube en treillis
Suspension à l’avant
Showa 41-mm-Upside-Down-Fourche
Federweg:
120 mm
Jambe de plume à l’arrière
Amortisseurs de pression de gaz de back-nerlink de Showa
Federweg:
134 mm
Suspension à l’arrière
Oscillant à deux bras en aluminium
Freins à l’avant
Disque double petal, 4-pistons de selle solide, monté radial
300 mm
Pneus à l’avant
120/70ZR17M/C (58W)
Freins à l’arrière
Petal-single, 1-piston selle de nage
250
Pneus arrière
190/55R17M/C (75W)
ABS
KIBS