Triumph Street Twin

Test : Triumph Street Twin (Baujahr 2020)

Petit rêve

imagePhotos : BikeReview.info

Lors de son apparition en 2016, la petite Triumph Street Twin n’a été prise au sérieux que par un groupe restreint de fans: la puissance du moteur de 55 cv semblait trop faible. Cela a changé en 2019, mais une augmentation des performances de près de 20 pour cent n’est pas beaucoup en termes absolus avec maintenant 65 ch. Trop peu ? C’est une raison suffisante pour faire un test pour résoudre cette question.

Un beau vélo rétro

Plus on s’approche, plus la machine devient petite. C’est bizarre, on est habitués à ça dans l’autre sens. Récemment, nous avons eu le Triumph Speed Twin dans le test, qui nous semblait compact, mais pas petit.

Et maintenant, la Street Twin. En termes absolus, avec 215 kilos pas vraiment facile, dans l’empattement de 1410 millimètres pas vraiment long, étonnamment compact du point de vue de l’apparence. Prendre la place est ici sur la grande banquette seigneuriale à prendre au pied de la lettre, je conquête le Twin. C’est étonnamment facile pour moi, malgré mes jambes courtes cette fois - pas étonnant, la hauteur des sièges n’est que de 760 millimètres.

Ça me va bien avec les jambes courtes de l’angle du genou, mais le Dietmar, de 1,84 mètre de haut, est à la frontière.

Sinon, elle a l’air super. Triumph appelle cette gamme de modèles Modern Classic, ce qui n’est rien d’autre que le marketing allemand pour un vélo rétro. Je veux avoir l’air vieux, mais ce n’est pas le cas. L’un ou l’autre peut considérer cela comme une trahison de la pure doctrine, car les motos classiques devraient être vraiment vieilles après cela. Le triomphe, cependant, est une moto moderne, c’est pourquoi, du côté de l’avoir, elle a à bord tout ce que l’on transporte aujourd’hui. A une exception près: l’ABS est un ABS normal, pas un ABS de courbe.

imageimageimage

Malheureusement, juste un disque de bretelle devant

Ailleurs aussi, le crayon rouge a été mis en place, ce qui est plutôt surprenant avec un prix de 9.050 EUROs sans bonne affaire. Par exemple, il existe un compteur de vitesse classique, mais son frère analogique est absent et a été remplacé par un indicateur numérique ennuyeux qui affiche la vitesse de rotation par étapes de 50 tours. L’absence de compteurs de vitesse analogique est peut-être une question de goût, le seul disque de frein individuel à l’avant pourrait être plus important parce qu’il est pertinent pour la sécurité.

En mentionnant le prix, un examen plus attentif des matériaux utilisés montre que Triumph n’a pas épargné ici. Alu, beau cuir sur la banquette et beaucoup de chrome avec l’acier inoxydable brossé du système d’échappement donnent une très bonne impression. Le système d’échappement chez nous est sorti des accessoires de Vance & Hines, l’installation de série est purement visuellement en rien de suite.

Un vélo classique, une seule est différente. Je ne comprends pas pourquoi la plupart des vélos nus tourmentent leurs passagers. Pas sur le triomphe qui a mis au moins un endroit digeste au passager avant. À une exception près, parce que les poignées de maintien manquent, il faut donc s’accrocher à Mausi, Au trésor, au dieu de la courbe, ou à n’importe quel nom de personne à l’avant.

Mausi, Schatzi et le dieu des virages de l’équipe de BikeReview.info se mettent en route pour faire un tour ou deux.

image

Cylindrée, cylindrée et cylindrée

Oui, on a failli l’oublier, le moteur. Mais immédiatement après le démarrage, le triomphe se dérouille tellement que le Twin est dans la conscience en un rien de temps. Il a parcouru le long chemin de l’estomac jusqu’au cerveau à la vitesse de la lumière et, là comme là, il crée une bonne averse. Le moteur est la surprise à triumph Street Twin après le démarrage. Oubliez les 65 chevaux étroits, ils sont totalement vides de sens. Le PS gagne à la table de base, le couple sur la route, c’est une vieille sagesse. Et un autre proverbe, qui ne se transmet autrement que de druide à druide, est au départ : la cylindrée ne peut être remplacée par rien, sauf par une cylindrée encore plus grande.

Pour tester la véracité de ces sagesses, nous tournons au quirl. Et voilà: les 900 cubes riches produisent encore plus de 80 newtons de couple, qui sont déjà présents à l’arrêt du moteur. Sans être impressionnée par la vitesse de rotation, la Street Twin avance. Bien sûr, elle n’est pas la plus rapide parmi les motos, mais elle est toujours assez rapide. Et d’une souveraineté sereine qui se transmet au conducteur.

Même ceux qui veulent exagérer et conduisent de manière extrêmement déprimante, ne reçoivent pas du triomphe un coup de chaîne offensé ou des secousses réticentes à la réponse. C’est pratique dans la mesure où le compteur de vitesse numérique est vraiment inédable. Gris foncé sur gris dans l’écran TFT, il affiche des changements de vitesse en mode dentelé par étapes de 50. En d’autres termes, ça scintille tout le temps. Et bien sûr, il est toujours difficile d’afficher numériquement pour les valeurs qui changent rapidement : si vous associez immédiatement une valeur à chaque affichage d’un instrument analogique, vous devez d’abord lire, comprendre et classer celle d’un indicateur numérique. Quelle chance que le triomphe n’en ait pas besoin par ses caractéristiques.

La boîte de vitesses klonge toujours avec précision la vitesse appropriée, mais ici aussi elle est rétro jusqu’à la fin. J’ai eu du mal à trouver la sixième vitesse lors du premier essai, et je me suis plaint au collègue Dietmar. Celui-ci, comme toujours bien préparé, m’a informé que street Twin n’en avait que cinq en termes de couloirs et n’en avait pas besoin de plus - il a raison.

Et le disque unique ? Elle vient de Brembo (arrière Nissin) et se débrouille bien. S’il n’y a pas grand-chose à redire à l’effet, la dose est limitée et la force de la main est plutôt élevée. C’est différent.

Pour cela, la sécurité routière est excellente. Le châssis réglé avec une dureté saine (réglable seulement à l’arrière des amortisseurs stéréo dans la dureté) fait un bon travail. Un peu sensible à la dame sur des rainures longitudinales qui se font sentir dans la roue avant. Certes, l’absence d’inclinaison sur le triomphe bas n’est pas très élevée, mais hey: Celui qui se tient sur les rayures de virage maintenant, demain et toujours, a de toute façon atterri ici dans le mauvais département.

Pour les belles petites évasions

La street Twin n’est pas une vraie machine à voyager, et pas seulement à cause de l’absence de protection contre le vent. Pour cela, elle est idéale pour la petite liberté entre les deux. Avec le triomphe, on gondole rapidement, mais surtout sereinement dans la région. Se réjouit de leur vision, du son et de la légèreté de leur comportement de virage.

Avec plaisir à deux. Trésor, mausi et le dieu des virages attendent.

Le vélo d’essai nous a été fourni par Triumph Hamburg.

Prix / Disponibilité / Couleurs / Années de construction

  • Prix : 9.050 €
  • Occasion (3 ans) : 7.500€
  • Années de construction: depuis 2016
  • Disponibilité: Utilisé modéré
  • Couleurs : rouge, noir, gris (mat)
ouvrir
fermer
waveform

Pour & Contre

  • De beaux détails
  • très en transit
  • Son
  • Traitement
  • Protection contre le vent
Von unserem Team geprüft:

Généralités

Type
Rétro
EIE
9.300 €

Dimensions

Hauteur
1.114 mm
Poids
216 kg
Hauteur du siège
765 mm
Empattement
1.415 mm

Performances de conduite & portée

Contenu du réservoir
12 l
Consommation
4,1 l
Champ d’application
293 km
C’est le plus haut.
180 km/h

Transmission du moteur et de la puissance

Type de moteur
Série avec remplacement de cônes
Nombre de cylindres
2
Réfrigération
Liquide
Cylindrée
900 cc
Forage
84,6 mm
Hub
80 mm
Performance
65 CH
Couple
80 NM
Nombre de vitesses
5
Propulsion
Chaîne o-ring

Châssis et freins

Cadre
Cadre de rectification en tube d’acier
Suspension à l’avant
41 mm KYB Fourche cartridge
Federweg:
120 mm
Jambe de plume à l’arrière
CYB Jambes à portefeuille stéréo, précontrainte à ressort réglable
Federweg:
120 mm
Suspension à l’arrière
Oscillant à deux bras acier
Freins à l’avant
Disque flottant unique, 4-pistons Brembo-Festsattel
310 mm
Pneus à l’avant
100/90-18
Freins à l’arrière
Disque unique, selle de natation à piston double nissin
255
Pneus arrière
150/70 R17
ABS
ABS